Setting

Forgot Password

Language:
  • en
  • ru
  • fr
  • fr
Currency :

Freeshipping on order over $100

Lorem Ipsum is simply dummy text of the printing industry.

10% off the bill

Lorem Ipsum is simply dummy text of the printing industry.

Security payment

Lorem Ipsum is simply dummy text of the printing industry.

live Support

Lorem Ipsum is simply dummy text of the printing industry.

Les imprimantes 3D fleurissent sur Kickstarter. Plus elles sont et moins elles risquent d’être financées. Cependant certaines sortent du lot. Hier soir on a pu voir la Buccaneer lever 100 000$ en même pas 5 minutes et le double en 4 heures! La Zortrax M200 a elle aussi atteint son but (100 000$) rapidement. Encore une fois, c’est grâce à un projet bien ficelé attrayant. De plus, cette nouvelle imprimante 3D se démarque de ses concurrents qui utilisent des logiciels 3D Open Source parfois complexes avec la fourniture d’un logiciel propriétaire ergonomique et performant nommé ZSuite. Voici les caractéristiques techniques de la M200 :

zortrax m200 de face

  • compatible ABS et Nylon
  • filament 1.75 mm
  • buse 0.4 mm
  • vitesse d’impression 100 mm/s
  • volume de construction 205 mm x 205 mm x 190 mm
  • pilote 1/128 étapes
  • épaisseur des couches 25 micron
  • connectique pour carte SD
Zortrax M200 caractéristiques généralesZortrax M200 détail des composantsZortrax M200 caractéristiques d'impression
source ; imprimante3d

Bon je suis du genre à lire énormément sur un sujet qui m’intéresse, ça fait donc quelques semaines que je me documente énormément sur ce sujet. Je vais donc essayer de compiler toutes les informations que j’ai pu récupérer.

Intro générale sur la CR-10:
Cette imprimante 3d est une imprimante dite FDM c’est à dire qu’elle fait fondre un filament de plastique et le dépose en couche successive pour imprimer l’objet.
Sa résolution maximum est de 100µ, elle est basée sur le modèle Prusa I3 mais dans un modèle spécial crée par Crealty. Sa surface d’impression maximum est de 300mmx300x400.
Elle possède un support d’impression chauffant qui permet non seulement de faire accrocher la première couche plus facilement (ce qui est un des problème important de l’impression 3d) mais aussi de travailler des filaments impossibles à utiliser sans (comme l’ABS).
Une liste des matières possibles : PLA, PETG, PC, TPU, mix avec du bois et de l’ABS (mais dans ce cas il faut utiliser une chambre fermée car dégagements gazeux dangereux).
Elle possède une unité centrale qui est déportée et donc peut être sortie d’un éventuel caisson (qui a un double intérêt : canaliser les dégagements comme pour l’ABS ou pour augmenter la température afin de rendre l’accroche de la première couche plus facile/avec moins de défauts pour l’ABS).
Elle peut être utilisée avec une carte SD ou connectée en USB à un PC. Elle peut être aussi pilotée à distance à l’aide d’un Raspberry pi et du logiciel Octoprint. Mais dans ce cas il faudra modifier la carte mère pour qu’elle puisse être flashée (je ferais une section à ce sujet je pense).
Elle n’est pas parfaite et a un certain nombre de défauts mais la communauté est très développée, on peut trouver énormément d’éléments pour corriger un certain nombre de choses (pour renforcer la fixation d’un câble par exemple, canaliser mieux le fil pour qu’il ne touche pas un élément mobile, avoir une meilleure ventilation), tous ces éléments étant imprimable directement avec la CR10.
Il existe 2 autres modèles similaires permettant une impression plus grande : 400×400 ou même 500×500 avec un prix bien plus élevé bien entendu.

1° première alerte, le fichier .gcode de la figurine de chat (cat.gcode) qui est présent sur la carte SD livrée avec la CR-10 est le plus souvent corrompu, il est très possible que l’impression plante au milieu, il vaut mieux récupérer une version corrigée comme celle qui est dispo sur les différents groupes facebook.

2° C’est une imprimante à monter mais elle vient en très peu d’éléments. ça n’est pas une des plus compliquées.
Il y a plusieurs vidéos disponibles (en anglais désolé), déjà celle qui est quasi officielle :

Ensuite j’ai trouvé cette chaine qui a énormément de super vidéos pour commencer à monter déjà :

3° Les modifications à imprimer (Dernière mise à jour de la section le 26/06/17)
ils conseillent d’imprimer quelques pièces dès réception pour améliorer la qualité de la machine. Ce sont vraiment les quelques fichiers prioritaires :
A- Tout d’abord un guide pour le fil, en effet vous constaterez que le fil frotte sur la barre de l’axe Z (l’axe haut/bas), avec cette toute petite pièce il ne frottera plus
https://www.thingiverse.com/thing:2186253

B- le câble qui va du boitier au lit chauffant n’est pas tenu et quand il bouge ça tire sur ses soudures, il vaut donc bien mieux faire un petit support qui maintient le câble pour que la traction ne s’applique pas sur celles-ci. Il faut retirer le lit pour le monter mais ça a l’air simple, il y a même des tutos vidéos facile à trouver.
https://www.thingiverse.com/thing:2186203

C- il y a des vis sur le dessous pour ajuster la hauteur du plateau (aussi appelé leveling) pour que l’imprimante puisse bien retrouver son point 0 (et qu’elle soit bien plane). Cette modif n’est pas indispensable mais ces petites impressions rendent ces éléments plus faciles à ajuster.
https://www.thingiverse.com/thing:2350483

D- La barre du support qui permet de tenir les bobines de fil est très grande donc vos bobines vont y « flotter », ils conseillent tous d’imprimer des éléments à placer sur vos bobines pour bien la maintenir centrée. Cette version peut être paramétrée selon le modèle de bobine que vous possédez.
https://www.thingiverse.com/thing:2310766

E- Tout le monde dit que le ventilateur qui sert à refroidir le fil n’est pas très bien placé sur la tête chauffante (il serait trop haut principalement). Et il y a ENORMEMENT de modèles possible tout le monde va de sa petite proposition avec le ventilo d’origine, avec un autre ventilo etc. N’en ayant pas encore imprimé je serais très prudent sur celui à choisir, les modèles ayant la côte en ce moment sont appelés OEM Fang (ils ressemblent effectivement un peu à des crocs).
<em>Voici celui que je vais tester dès réception, je ferais un retour plus précis dès que j’aurais plus d’expérience :</em> https://www.thingiverse.com/thing:2390346

Et maintenant la catégorie des upgrade moins utiles :

F- l’extrudeur (qui sert à faire avancer le fil vers la tête est ouvert et certains préfèrent se fabriquer un cache pour empêcher la poussière de s’y infiltrer.
https://www.thingiverse.com/thing:2197979

G- celui-ci est très utile je pense mais nécessite probablement de connaitre un peu mieux son imprimante. La courroie qui fait bouger le lit chauffant d’avant en arrière (axe dit Y) doit être systématiquement bien tendu pour que le mouvement de celui-ci soit toujours précis et régulier (de manière générale on lit que l’obsession de la plupart des gens dans ce domaine est d’éviter les vibrations qui dégradent la qualité de surface des prints). Elle est tendue par un système à base de vis à utiliser avec une clé allen mais c’est un peu fastidieux (c’est à faire la première fois et certains la décalent légèrement vers le bas pendant cette opération et se créent des probs pour rien au passage). Pour que ça soit plus simple certains se font un système permettant de resserrer au fur et à mesure à la main, nécessite une vis M5x25  et un boulon.
https://www.thingiverse.com/thing:2168903
Le même mais pour l’axe X
https://www.thingiverse.com/thing:2204630

H- si vous imprimez du filament flexible (qui donne l’impression du caoutchouc genre coque de téléphone) vous voudrez peut être faire cet extrudeur spécial qui semble conseillé.
https://www.thingiverse.com/thing:2144277

I- dans la catégorie totalement dispensable et seulement si vous êtes un vrai geek, si vous utilisez octoprint avec un raspberry pi vous voudrez peut être monter une webcam pour surveiller vos impressions, voici un support pour la monter sur le lit (et qu’elle suive donc votre pièce)
https://www.thingiverse.com/thing:1867549
voici un exemple pour la C270 de logitech
https://www.thingiverse.com/thing:2281259

4° les modifications physiques ne nécessitant pas d’impression mais pouvant être utiles : DETAILS EN COURS
A- la plaque chauffante n’est pas du tout isolée en dessous, pour monter à 60° il lui faut à peu près 7mins, pour raccourcir ce temps, lui permettre de monter bien plus haut et simplement pour économiser un peu d’énergie, il est conseillé d’isoler le dessous. Il y a pas mal de solutions proposées, genre du liège à coller en dessous, j’ai décider d’utiliser de l’isolant autocollant qui sert normalement à isoler des tuyaux, il se présente sous forme de rouleaux à découper (genre 5cm de large), puis de recouvrir tout ça de scotch metallique.
Voici le tuto que je vais suivre :

B- certaines vitre (qui se posent sur le lit chauffant) ne sont pas super super planes (et elles peuvent se casser), il est conseillé de faire un tour chez ikea ou vous pourrez trouver des miroirs (4 pour 7€) et de les utiliser à la place.
http://www.ikea.com/fr/fr/catalog/products/39151700/

C- Pour l’emplacement de la carte SD, déjà il faut bien noter qu’il faut la mettre « à l’envers » c’est à dire écriture en bas et connecteur métallique orienté vers le haut (il vaut d’ailleurs mieux la mettre avant d’allumer l’unité de contrôle même s’il y a une option pour la lire après elle ne marcherait pas toujours). Ensuite tout le monde dit qu’il est super fragile ce lecteur SD, il est donc préférable d’y brancher une rallonge pour carte µSD c’est une petite nappe qui vaut quelques euros, ça évite de le brancher/débrancher tout le temps et ça le protège un  peu.

Mon top
X